Travail a domicile & teletravail
Micro éditeur à  domicile  
activités à la maison
emploi à domicile
travail chez soi
Travail a domicile } Activites } Micro edition } Saisie et mise en page du texte

[Télétravail
& Travail à Domicile]

Situation actuelle 
Généralités
Aptitudes requises
 Votre domicile 
Exercer chez soi ?
Aménagement

[Indépendant à domicile]

Bien choisir son statut 

Micro-entreprise

Régime fiscal
Commerçant / artisan
Bien démarrer  
Matériel

[Salarié à domicile]

Cas particuliers

Etat des lieux

[Recherche d'emplois]

Technique 
Cherchez des adresses
Démarches
Contactez l'entreprise
Astuces pour se       faire embaucher
Recherche sur le net 
Moteur


 

 

 

MICRO-EDITION A DOMICILE
[fiche 3/8] 

 

3 SAISIE & MISE EN PAGE

L a rédaction de votre texte est terminée : vous avez écrit (ou fait rédiger par une autre personne) votre guide pratique. Vous avez en main des dizaines voir des centaines de pages sur votre sujet, qu'il va falloir rendre lisibles et accessibles à vos lecteurs.

Une grande étape dans l'élaboration de votre ouvrage est celle de la mise en page... Ne négligez pas cette étape : cette opération participant à l'aspect final de votre guide, constitue un grand pas de l'évolution de votre manuscrit vers l'ouvrage imprimé.


Saisie »

Relecture tapuscrit »

Mise en page »
Ajout constitutif »

 

La saisie

Lors de la rédaction, saisissez votre texte brut à l’aide d'un traitement de texte sur votre ordinateur (type word ou autre) ou d'un simple éditeur de texte (style bloc-notes, wordpad...). Rédigez votre texte par paragraphe, sans tenir compte des longueurs de ligne et sans effort de mise en page. Concentrez vous seulement sur ce que vous écrivez, sur le sens de votre texte. Vous pouvez également, bien entendu, rédiger directement à partir de votre logiciel de mise en page favori.

L'utilisation d'un traitement de texte est très simple. Certains préfèrent écrire à la main mais cela reste tout de même une perte de temps : les ordinateurs sont tout de même bien pratique pour ce genre d'activité. Sur l'écran, votre livre prend rapidement forme sous vos yeux, à chaque étape il se modèle d'avantage, le texte malléable, se structure et s’enrichit petit à petit. Vous pouvez copier, déplacez des blocs de texte voir les supprimer. Le texte virtuel est alors bien plus "maniable" qu'un texte manuscrit, et les corrections bien plus faciles à effectuer, sans rature et sans flèche partant dans tous les sens. Avec l'ordinateur, vous n'obtenez plus un brouillon incompréhensible, mais déjà un texte prêt à être mis en page.

Pensez à enregistrer régulièrement votre texte sur le disque dur de votre ordinateur. Chaque séance de travail sera également mémorisée par précaution sur un support de stockage amovible externe (disquette, Zip, CD...).

haut ^

 

Relecture du tapuscrit

Le texte de votre ouvrage est entièrement saisi. Imprimez-le alors sur feuilles de papier : la lecture d'un texte est tout de même beaucoup plus agréable imprimé que visible sur un écran d'ordinateur. De toute évidence, une préparation et des relectures s'imposent :

  • Le texte a peut être besoin d'être restructuré pour être plus cohérent. Plusieurs moutures sont parfois nécessaires pour bien amener le texte et les idées et affiner ainsi le sens global.
  • Il faudra relire votre texte plusieurs fois : ne serait-ce que pour le débarrasser de ses éventuelles fautes d'orthographes et grammaticales. Rien n'est plus désagréable qu'un livre rempli de fautes. C'est important : il en va de la crédibilité de votre texte et de votre ouvrage.
  • Faîtes relire vos pages également à vos proches : une vision neuve de votre texte permettra de déceler les dernières erreurs qui vous ont échappées. Par ailleurs, le sens du texte doit être réellement compréhensible par tous.

Vous êtes alors enfin prêt à mettre en page le texte ainsi produit par vos soins. Votre texte doit alors prendre la forme d’un texte d'ouvrage. La mise en page est la première étape de transformation de votre texte en vue d'obtenir au final, un produit manufacturé, consultable par tous.

haut ^

 

La mise en page

Il n’y a pas si longtemps, la chaîne éditoriale était des plus complexe, avec l’intervention de nombreux spécialistes et des techniques lourdes à gérer pour une indépendant : mais il y a quelques années, l'apparition de l'informatique est venue tout simplifier. Par exemple, la mise en page assistée par ordinateur peut être effectuée par vous même, à votre rythme et à partir de votre domicile...

Conseils de mise en page : mettre en page un texte de guide pratique n'est vraiment pas sorcier et ne nécessite pas de grande compétence, d'autant plus que vous pouvez suivre les exemples de milliers de manuels vendus déjà dans le commerce. Vous avez sûrement déjà chez vous, sous la main, des guides de ce style. Inspirez-vous de leurs mises en page intelligemment :

  • aérez votre mise en page : utilisez fréquemment les retraits, les 2 points, les puces et les retours à la ligne.
  • pagination : la numérotation des pages de votre livre se fait automatiquement par logiciel. Les chiffres peuvent être agrémenter d'un motif/logo revenant sur toutes les pages.
  • petits éléments graphiques se répétant sur le haut ou sur le bas de toutes les pages et donnant une identité forte à votre ouvrage.
  • répétition du chapitre / titre du chapitre sur le haut ou sur le bas de toutes les pages : repère permettant au lecteur de savoir rapidement dans quel chapitre il se trouve.
  • faites des titres, des sous-titres avec une graisse plus épaisse.
  • pour le texte lui-même : utilisez une police de caractère lisible (si possible avec sherif comme les Garamond, les Times...).
  • Accentuez les mots importants en gras, italiques, ou soulignez les : donne du dynamisme à votre texte.
  • réservez les typographies plus originales aux titres et aux rubriques.
  • annotations en bas de page en italique sous un trait.
  • insérez des éléments graphiques, des tableaux, des diagrammes d'explications, des schémas illustratifs, des photos/dessins en N/B, des petits symboles et autres pictogrammes : égayez vos pages en les rendant plus graphiques donc moins ennuyeuses.
  • encadrez les adresses : les coordonnées que vous donnez motivent souvent les lecteurs en excitant leur curiosité. Mettez-les en avant en les faisant ressortir de votre texte.

Bref, évitez les kilomètres de texte plat et insipide. Soignez la mise en page pour rendre votre texte, vivant et agréable à lire. Vous pouvez étayer votre manuel d’illustrations couleurs, mais vous devez savoir qu’il peut y avoir une grande différence de prix au niveau du tirage entre un livre illustré en couleur et celui ne comportant que du texte et des graphiques en noir sur blanc.

Pour la couverture : prévoyez-la en une ou 2 couleurs. Si vous désirez intégrer une photographie, vous pouvez la retoucher au préalable avec votre logiciel de retouches d'images favori. Photoshop est le nec plus ultra dans ce domaine. Si vous souhaitez réaliser un logo ou des dessins vectoriels, il faudra vous tourner vers des logiciels comme Illustrator.

Logiciels de mise en page : en ce qui concerne la mise en page, le logiciel le plus connu est sans conteste QuarkXpress. Pour citer un exemple parmi tant d'autres, tous les magazines distribués en kiosque l'utilisent. Depuis sa sortie initiale en 1987, QuarkXpress est le logiciel de mise en page et de conception phare du secteur de l'édition dans le monde entier. Ses fonctionnalités avancées, qui vont d'outils complets de mise en page et de création des graphiques jusqu'à des fonctions sophistiquées de prépresse et de sortie finale des documents, vous assistent tout au long du processus d'édition. Il s'agit de la solution de choix adoptée par tous les intervenants clés de l'édition, notamment les spécialistes de la mise en page, les typographes, les rédacteurs et les imprimeurs.

La mise en page s'effectue en ouvrant et positionnant à la souris des blocs de textes ou d'images sur des pages au format prédéterminé par vos soins. Voici quelques unes des fonctionnalités intéressantes de Quark Xpress :

  • des palettes amovibles et intéractives pour visualiser et modifier un certain nombre de paramètres sur textes (choix des polices de caractères, des tailles, des tabulations, option italique ou gras...), images,
  • feuilles de style et couleurs,
  • bibliothèques d’éléments utilisés fréquemment,
  • contrôle typographique extrêmement précis,
  • habillage des formes irrégulières,
  • prévisualisation avant import d’images, de photos ou de graphiques de toutes sortes avec liaison au texte,
  • rotation des textes et illustrations au centième de degrés près,
  • fonctions d’anamorphose et d’effet miroir horizontal et vertical,
  • impression de pages discontinues,
  • palette de contrôle pour affecter aux objets et aux images position et dimension,
  • attributs typographiques du texte,
  • identification des polices installées et suggestion de substitutions intelligentes en cas de polices manquantes sur votre système,
  • des dizaines de filtres d’import/export, et support automatique de documents composés,
  • séparation des couleurs (pour l'imprimerie)...

Grâce au logiciel X-press, les modifications graphiques et autres corrections typographiques de toutes sortes sont grandement facilitées. En outre, le travail achevé, vous prendrez soin de conserver le support de stockage numérique (disquette, zip, CD) : vous pourrez plus tard mettre à jour rapidement votre texte pour une éventuelle réédition. Une grande partie du travail sera donc déjà réalisée pour la question de la mise en page, vous irez donc vite.

Xpress est un des logiciels les plus professionnels du marché pour la mise en page, donc le plus cher. Dans la même veine, il existe également PageMaker. Ces logiciels étant hauts de gamme, si vous débutez, il serait préférable peut être de s’équiper meilleur marché. La seconde liste que nous vous donnons comporte des logiciels suffisants à couvrir largement les tâches de mise en page de texte, et pour des sommes beaucoup plus modestes :

- Microsoft Publisher par exemple, est quant à lui le logiciel de mise en page le plus accessible pour un débutant et permet d’obtenir rapidement des résultats. L’apprentissage se réalise sans difficulté au fur et à mesure de l’utilisation grâce à une prise en main claire et guidée avec mini-démonstrations, 18 assistants dont un pour la création de logos, et des conseillers de mise en page et d’impression (sur imprimantes personnelles ou chez l’imprimeur) de livres, de brochures, de livrets, de mise en couleur...

- Avec un logiciel de traitement de texte style Word, également, vous pouvez réaliser aisément une mise en page simple de votre guide pratique.

haut ^

 

Ajout constitutif d'une édition professionnelle

Généralement, un ouvrage édité professionnellement se doit de comporter les pages de constitution suivantes :

Pour le début de votre guide :

  • une "première de couverture" (la couverture face avant) : titre sous - titre - auteur - maison d'édition + graphisme à votre convenance.
  • "2 de couverture" (le verso de la couverture en question) : généralement vide.
  • une page de garde, feuillet blanc, placé au début et à la fin d'un livre.
  • la page du titre reprenant les éléments textuels de la première de couverture.
  • sur le verso de cette page de titre inscrivez l'I.S.B.N. et l'avertissement légal protégeant vos écrits :
  • "Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de "votre entreprise d'édition" est illicite (loi du 11 mars 1957, article 40, 1er alinéa).

    Cette représentation ou reproduction illicite, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal.

    Tous droits réservés. Aucune reproduction, même partielle, y compris par photocopies, microfilm, enregistrement, scanners, stockage sur ordinateur n’est légale sans autorisation.

    Tous les produits sont des marques déposées de leur société respective."

    Ajouter une "note de l'éditeur" si besoin est : annotations juridiques...
  • une page "table des matières" ou "sommaire" découlant tout naturellement de votre plan détaillé.
  • un avant-propos, une préface et/ou une introduction.
  • la légende de l'ouvrage, accessoirement si elle existe.
  • des remerciements.
  • enfin, tous les chapitres constituant la matière principale de votre ouvrage.

 

Traditionnellement, les usages de l'édition veuillent qu'on trouve également au final d'un ouvrage :

  • un index de fin d'ouvrage : liste alphabétique des mots clefs, des sujets, des noms, apparaissant dans votre ouvrage, avec les références permettant de les retrouver (n° de page - chapitre, etc...). Très utile pour l'orientation de vos lecteurs, pour trouver rapidement une information "à la volée".
  • les mentions obligatoires : dépôt légal, I.S.B.N., le copyright année d'impression.
  • une page avec au bas, la phrase :
  • - achevé d'imprimer sur les presses de l'imprimerie "X",
    -
    ou mention "micro-édition" si il y a lieu : n'oubliez pas de mentionner sur votre livre "imprimé en micro-édition numérique" ou "imprimé et relié par nos soins".
    - "date",
    - dépôt légal "date", "n°".

  • une page mention "imprimé en France" (ou un autre pays).
  • une page de garde vierge.
  • "3 de couverture" : généralement vierge.
  • "4 de couverture" (le dos de de votre ouvrage) : répétition titre, auteur, un texte de lancement / résumé pour éveiller l'intérêt de vos lecteurs, les points forts de votre livre puis en bas : I.S.B.N., code barres, prix en euros. La maison d'édition, son adresse. Eventuellement en petit caractère l'auteur de la couverture.

haut ^

[Article : date 06/2003]

 

 

<< Page précédente                           Suite : les techniques de la micro-édition »

 

 Copyright © Travail-a-domicile.net
Pour tout commentaire sur ce site, contactez notre webmaster | Important : consultez notre avertissement légal
Copyright © Travail-a-domicile.net • Textes Déposés Leg. n° 569005 / 587B
Tous droits réservés Déclaration CNIL n°1086057