Travail a domicile & teletravail
Micro édition à  domicile  
activités à la maison
emploi à domicile
travail chez soi
Travail a domicile } Activites } Micro edition } Redaction

[Télétravail
& Travail à Domicile]

Situation actuelle 
Généralités
Aptitudes requises
 Votre domicile 
Exercer chez soi ?
Aménagement

[Indépendant à domicile]

Bien choisir son statut 

Micro-entreprise

Régime fiscal
Commerçant / artisan
Bien démarrer  
Matériel

[Salarié à domicile]

Cas particuliers

Etat des lieux

[Recherche d'emplois]

Technique 
Cherchez des adresses
Démarches
Contactez l'entreprise
Astuces pour se       faire embaucher
Recherche sur le net 
Moteur


 

 

 

MICRO-EDITION A DOMICILE
[fiche 2/8] 

 

2 LA PHASE D'ECRITURE

V otre choix s'est arrêté sur une idée : vous pensez que vous pouvez en tirer un guide pratique et consistant propre à satisfaire un public ciblé. Passez alors à l'étape essentielle, celle de la rédaction de votre manuel. Quelles sont les différentes possibilités d'obtenir le rédactionnel pour votre ouvrage micro-édité ? Nous vous donnons ci-dessous toute les pistes...

Rédaction »

Solutions de rédaction »
Nègres et pseudonymes »
Rédacteur à domicile »

 

La rédaction effective

Passez à l'étape délicate de la rédaction : beaucoup de personnes sont réticentes à écrire un livre car elles ne se sentent pas capables. Pourtant, vous n'avez pas besoin de talent littéraire particulier pour écrire un guide mais bel et bien de retranscrire au lecteur, le plus fidèlement possible, vos idées. Rédiger un manuel ne doit donc pas vous effrayer.

Le plus important est d’avoir de bonnes idées de départ et surtout l’envie de rédiger soi-même son texte, le reste n’est que travail et structure. Tout le monde a les capacités d'écrire : c'est simplement une question de motivation.

Pourquoi ne pas tenter alors l'expérience ? Cela ne vous coûte rien mis à part du temps, du travail et... du papier. Car du travail, c'est vrai, il en faudra : pour la recherche de documentation, pour défricher ces documents et pour l'écriture effective de votre ouvrage.

Techniques d'expression écrite : vous n'êtes pas là pour écrire un poème ou un roman littéraire. Vous faites un livre pour communiquer des idées pouvant rendre service à vos lecteurs.

  • Toutes les idées doivent être exprimées de façon claire et correcte,
  • à l’aide de phrases simples et courtes, allant à droit l'essentiel.
  • Le langage utilisé doit être le plus simple possible, sans être pour autant simpliste.
  • Les mots employés compréhensibles par tout le monde. Les termes techniques doivent être définis et expliqués avec précision.
  • Exprimez-vous dans un style vivant et dynamique : votre texte doit interpeller le lecteur.
  • Utilisez des phrases interrogatives, des mots en gras, italiques ou soulignés etc...
  • Aérez votre texte pour qu'il soit plus agréable à lire et pour en faciliter les recherches internes : ajout d'introductions amenants les sujets, conclusions synthétiques, titres, sous-titres, rubriques, une idée par paragaphe avec retour à la ligne...
  • Le texte achevé doit être relu et corrigé de toutes ses éventuelles fautes syntaxiques et orthographiques.

Soyez inventif, n'oubliez pas que le public est friand de découverte. Truffez donc votre ouvrage :

  • d’adresses utiles (postales et électroniques de toutes sortes),
  • de références,
  • de schémas d’explication, de diagrammes, de tableaux,
  • de techniques (avec des noms intrigants),
  • de règles d'or et autres trucs et astuces,
  • de différentes manières de s'y prendre,
  • de choses à ne pas faire,
  • de différents types de contrats, de formulaires pré-remplis,
  • de textes juridiques,
  • d'aspects sociaux et financiers,
  • de chiffres parlants,
  • de statistiques détaillées etc...

haut ^

 

Qui peut rédiger votre livre ?

Répétons-le : écrire vous-même votre guide est la solution qui demande le plus de travail mais qui reste, somme toute, la plus économique et par la suite, la plus rentable : cela n’exige aucun investissement, si ce n’est l'achat de documentations. Mais pour X raisons, vous souhaitez ne pas vous occuper de toute la partie rédactionelle de votre ouvrage.

3 autres solutions s’offrent alors à vous :

  • 1 - Commander un stock de livres directement à un éditeur spécialisé, à un tarif avantageux, en prenant soin de sélectionner la spécialisation la plus sûre et la plus rentable. Le livre est donc déjà écrit par un auteur que vous ne connaissez pas et déjà publié par un éditeur avec lequel vous êtes en relation commerciale. Le plus facile mais aussi le plus onéreux et donc le plus risqué. Le tarif unitaire est bien entendu dégressif plus le nombre d'ouvrages commandés augmentent. A vous d'évaluer vos risques.
  • 2 - Repérer les titres qui marchent relativement bien à l’étranger dans la V.P.C. (les Etats-Unis et l'Allemagne) ont souvent de bonnes idées d’éditions), les importer et les faire traduire. Attention, royalties à reverser à l’éditeur et/ou à l’écrivain lors de la vente de ces ouvrages sur votre territoire. Nécessite l'établissement obligatoire d'un contrat signé par les 2 parties stipulant différentes clauses particulières. Des frais de traduction sont également à prévoir.
  • 3 - Faire sous-traiter le travail d’écriture à un rédacteur professionnel. Vous avez une idée de livre, vous mûrissez un titre accrocheur, déterminez l’esprit de l’ouvrage, la façon de l’écrire, élaborez un plan détaillé, recherchez des livres et autres documentations sur le même thème et confiez l'écriture à une personne pour ses talents de rédacteur ou pour sa connaissance précise d’un sujet. Pour certains manuels techniques, vous avez la possibilité de recruter dans les milieux universitaires ou professionnels. Peut-être serez-vous dans l’obligation de rewriter le manuscrit, si vous aviez confier le texte à une personne compétente dans un domaine donné mais s’exprimant mal à l’écrit. C’est à vous de voir. Vous pouvez également passer par des rewriters professionnels : ce sont des spécialistes du style et de la syntaxe qui relisent le texte en le débarrassant de ses fautes (grammaticales, contresens, redites, reformulation de certaines phrases peu compréhensibles, regroupement d'idées et de thèmes...).
    Pour faire écrire votre livre, vous pouvez également effectuer une recherche dans votre région à partir des pages jaunes à "écrivain", "écrivain public" ou "rédacteur spécialisé" : avant de choisir votre rédacteur, renseignez-vous sur ses méthodes de travail et demandez-lui des références pour juger ses capacités rédactionnelles. Les écarts de tarifs peuvent être très grand. Cette personne, pourra être rémunérée au forfait ou à un pourcentage sur les ventes.

    Le Syndicat National de l'Edition a mis au point 2 contrats type d’édition, dérivés de la loi de 1957 : l’un pour les livres de littérature générale, l’autre pour les livres techniques, scientifiques... Site web : snedition.fr »
    Si le sujet vous intéresse, vous pouvez également vous renseigner au centre de documentation du Cercle de la Librairie à Paris dont voici les coordonnées :

Cercle de la Librairie
35, Rue Grégoire de Tours
75 006 PARIS

haut ^

 

Développement, " nègre " et pseudonymes

Développement de votre affaire d'édition : l’affaire se révèle encore plus juteuse, si vous abordez différents domaines (ayant des points communs entre eux), avec pour chaque secteur un rédacteur spécialiste travaillant en indépendant à son domicile et rémunéré au forfait par vos soins. Petit à petit, vous serez à la tête d’une petite équipe indépendante de rédaction sans vous trouver dans la situation contraignante d'embaucher des salariés.

"Nègre" : dans tous les cas, ce sera toujours vous l’éditeur et même l'auteur si vous le désirez : en effet, vous pouvez utilisez le travail d'écriture d'un rédacteur en signant de votre nom le livre à sa place. Cela est tout à fait légal. Plus connu dans l'édition sous le terme de “ nègre ”, cet écrivain rédige anonymement pour quelqu'un qui le signe, un travail littéraire. Le " nègre " cède alors ses droits d'auteur et de propriété intellectuelle de l'oeuvre qu'il a écrite. Sa rémunération est fixé forfaitairement dans un contrat.

Pseudonymes : vous pouvez également, si vous désirez ne pas faire apparaître votre nom sur les livres, prendre ce que l'on appelle, un pseudonyme littéraire. Cela peut être utile pour une deuxième raison : en multipliant les sorties, il sera peut-être nécessaire d’adopter différents pseudonymes pour marquer plus fortement l'identité de chaque collection de livres.

haut ^

 

 

Vous pouvez même pousser cette politique du ‘délégation’ beaucoup plus loin, en évitant de chercher vous-même des clients, et en esquivant le processus de fabrication du livre, voici comment :

Cas particulier du rédacteur à domicile pour le compte d'éditeurs

Les librairies sont souvent submergées par l’arrivée massive de nouveautés. Mais curieusement et contrairement aux idées reçues, les maisons d’édition sont à l'affût en permanence de livres, mais de livres intéressants et surtout rentables. Pourquoi ne pas réfléchir et présenter vos concepts d'ouvrages pratiques à des éditeurs spécialisés.

1 Construire son réseau relationnel : Il faut tout d’abord vous faire connaître et constituer un solide réseau de contacts avec ces éditeurs. Vous leur proposerez ensuite vos idées de manuscrits, ordonnées en plans détaillés et accompagnées de titres accrocheurs. Plus tard, avec la confiance installée entre les 2 parties, ce seront les éditeurs eux-mêmes qui vous passeront commande de la rédaction d'un ouvrage sur un thème à la mode.

2 Contactez les magazines : ce qui fonctionne bien également, est de proposer ce type de service pour le compte de certains magazines. Beaucoup de revues, pour équilibrer leurs comptes, publient en effet des ouvrages plus ou moins spécialisés en fonction de leurs créneaux. Elles y trouvent là de nombreux avantages : frais publicitaire quasiment nul et lecteur parfaitement ciblé. Saisissez cette opportunité.

3 Désengagement du processus de création. Ultime étape, si l'on pousse l'idée du "rédacteur pour le compte d'auteur" à l'extrême : vous faîtes écrire par une tierce personne, un rédacteur professionnel, le guide spécialisé pour le compte de l'éditeur avec lequel vous avez un contrat. Vous gagnerez moins certes, mais cette situation vous épargnera tout le travail de conception. Cela vous laissera le temps de développer votre réseau de maisons d'édition tout en restant à l'affût des idées de manuels qui marchent. Bien entendu, l'auteur est un " nègre " qui travaille pour votre compte mais c'est votre nom qui apparaît sur la couverture des ouvrages. Vous n'êtes alors plus qu'un agent intermédiaire entre l'éditeur et l'auteur et ne gagnez de l'argent qu'avec vos idées. Plus elles seront bonnes, plus les ventes d'ouvrages grossiront et plus vos revenus augmenteront.

4 Rémunération : vous toucherez comme n’importe quel auteur des droits d’auteur (même si vous avez préalablement fait écrire l’ouvrage par une autre personne en tant que "nègre"), à chaque fois que votre livre sera vendu en librairie (entre 5 et 10 % du prix) et à chaque réédition si réédition il y a. Vous vous mettrez d’accord pour que vous receviez des avances sur vos futurs droits d’auteur, pour que celles-ci couvrent vos frais d’écriture. Les droits que vous récolterez par la suite, seront tout bénéfice et constitueront une sorte de rente.

5 Statut : si vous rédigez des ouvrages pour le compte d'éditeurs, vous serez considéré comme écrivain et vous relèverez donc de la caisse des auteurs de l'Agessa (Association pour la Gestion de la Sécurité Sociale des Auteurs) dont voici l'adresse du siège social et le lien web :

AGESSA
21, Bis rue de Bruxelles
75 009 PARIS

Site web : agessa.org »

haut ^

[Article : date 06/2003]

 

 

<< Page précédente                          Suite : la phase saisie et de mise en page »

 

 Copyright © Travail-a-domicile.net
Pour tout commentaire sur ce site, contactez notre webmaster | Important : consultez notre avertissement légal
Copyright © Travail-a-domicile.net • Textes Déposés Leg. n° 569005 / 587B
Tous droits réservés Déclaration CNIL n°1086057