Travail a domicile & teletravail
DECRETS TRAVAIL A DOMICILE  
activités à la maison
emploi à domicile
travail chez soi
Travail a domicile } Code du travail a domicile } Decrets travail a domicile

[Télétravail
& Travail à Domicile]

Situation actuelle 
Généralités
Aptitudes requises
 Votre domicile 
Exercer chez soi ?
Aménagement

[Indépendant à domicile]

Bien choisir son statut 

Micro-entreprise

Régime fiscal
Commerçant / artisan
Bien démarrer  

[Salarié à domicile]

Cas particuliers

Etat des lieux

[Recherche d'emplois]

Technique 
Recherche sur le net 


 

 

 

 

CODE DU TRAVAIL FRANCAIS
RECAPITULATIF DES LOIS REGISSANT LE TRAVAIL A DOMICILE

L 'adage est connu, nul n'est censé ignoré la loi : mais connaissez vous toutes les lois régissants le travail à domicile en France. Certaines lois et décrets ci-dessous vous concernent sûrement que vous fassiez partie :

  • de la catégorie des employeurs : exemple des donneurs d'ouvrage désirant employer un ou plusieurs salariés à leurs domiciles (les devoirs légaux à remplir pour être en règle),
  • de la catégorie des salariés : cas des particuliers exécutants dans leurs habitations des activités salariées pour des sociétés donneuses d'ouvrages à domicile (les droits auxquels vous pouvez prétendre).

Travail-a-domicile.net vous propose ci-dessous un récapitulatif exhaustif des lois sur le travail à domicile selon le code du travail en vigueur sur le territoire Français :

 

.:: LES ARTICLES DE LOIS & LES DECRETS ::.

Dispositions générales

Legislatif
Art. L. 721-1.
Art. L. 721-2.
Art. L. 721-3.
Art. L. 721-4.
Art. L. 721-5.
Art. L. 721-7.
Art. L. 721-8.

Décrets
Art. R. 721-1
Art. R. 721-2
Art. R. 721-3
Art. R. 721-4

Conventions collectives

Legislatif
Art. L. 721-6.

Décrets
Art. R. 135-1

Contrat de travail

Legislatif
(néant)

Décrets
Art. R. 721-5

Salaires

Legislatif
Art. L. 141-16
Art. L. 143-8
Art. L. 721-9

Art. L. 721-10
Art. L. 721-11

Art. L. 721-12
Art. L. 721-13
Art. L. 721-14
Art. L. 721-15
Art. L. 721-17

Décrets
Art. R. 141-11
Art. R. 721-6
Art. R. 721-7
Art. R. 721-8
Art. R. 721-9

Heures supplémentaires

Legislatif
Art. L. 721-16

Règlements des litiges

Legislatif
Art. L. 721-18
Art. L. 721-19

Décrets
Art. R. 721-10
Art. R. 721-11

Dispositions spéciales
à l'agriculture

Legislatif
Art. L. 721-20

Art. L. 721-21

Décrets
Art. R. 721-12

Hygiène et sécurité

Legislatif
Art. L. 721-22

Décrets
Art. R. 721-13

Art. R. 721-14

Médecine du travail

Legislatif
Art. L. 721-23

Tissage et bobinage

Legislatif
Art. L. 722-1
Art. L. 722-2
Art. L. 722-3
Art. L. 722-4

Coupe de velours de coton, teinture, blanchiment
et apprêts des étoffes

Legislatif
Art. L. 722-5
Art. L. 722-6

Conflits collectifs

Legislatif
Art. L. 522-1

Inspection du travail

Legislatif
Art. L. 611-8

 

.:: LES DECRETS EN CONSEIL D'ETAT ::.
.:: DU TRAVAIL A DOMICILE
::.

 

Code du travail, livre I : Conventions relatives au travail

1ère partie : Législative
Titre III : Conventions collectives de travail

 

Chapitre V : Exécution de la convention

Art. R. 135-1 (D. n°83-576 du 1.7.83). Dans les établissements soumis à l'application d'une convention ou d'un accord collectif de travail, l'avis prévu à l'article L. 135-7 doit être affiché dans les lieux de travail, aux emplacements réservés aux communications destinées au personnel.

Cet avis doit comporter l'intitulé des conventions et des accords collectifs de travail aplicables dans l'établissement, la mention générique Accords nationaux interprofessionnels pouvant toutefois être substituée à l'intitulé des accords de cette catégorie. Il doit préciser où les textes sont tenus à la disposition du personnel ainsi que les modalités propres à permettre à tout salarié de l'établissement de les consulter, pendant son temps de présence sur le lieu de travail.

En ce qui concerne les concierges ou gardiens d'immeubles, les employés de maison, les travailleurs isolés ou à domicile, la délivrance par l'employeur à chaque salarié de ces catégories d'un document reprenant les informations qui doivent figurer sur l'avis se substitue à l'obligation d'affichage de ce dernier.

Les modifications ou compléments à apporter aux informations figurant sur l'avis ou le document qui en tient lieu, selon le cas, doivent l'être dans un délai d'un mois au plus tard à compter de leur date d'effet.

retour haut ^

Titre IV : Salaire
Chapitre Ier : salaire minimum de croissance. Rémunération mensuelle minimale

Section II : Rémunération mensuelle minimale-dispositions générales

Art. R 141-11 En cas de réduction d'activité, les travailleurs à domicile occupés au cours d'un même mois par plusieurs employeurs adressent à l'inspecteur du travail ou au fonctionnaire de contrôle assimilé toutes justifications permettant à ce dernier de totaliser les heures de travail accomplies ainsi que les rémunérations perçues au cours du mois et de déterminer les allocations complémentaires éventuellement dues. Ces allocations sont payées directement aux salariés par le préfet. Les employeurs sont invités par ce dernier à rembourser au Trésor dans un délai de trois mois la part des allocations complémentaires se trouvant à leur charge. Cette part est proportionnelle à l'importance des réductions d'activités imposées aux salariés. Le préfet adresse aux employeurs les indications leur permettant de vérifier le montant de leur participation.

retour haut ^

 

**

 

Code du travail, livre VII : Dispositions particulières à certaines professions

2ème partie : Décrets en conseil d'état
Titre II : Industrie de transformation et d'élaboration
Chapitre 1er : Travailleurs à domicile
- Art. R. 721-1 et suivants -

 

Section I : Dispositions générales

Art. R. 721-1 et R. 721-2. Abrogés (D. n°74-808 du 19.9.74).

retour haut ^

Art. R. 721-3. Tout donneur d'ouvrage à domicile doit tenir une comptabilité distincte des matières premières et fournitures destinées au travailleur à domicile.

Cette comptabilité doit faire ressortir séparément :

  • A l'entrée en magasin : la date d'entrée, la quantité et la nature de chaque article ;
  • A la remise de l'ouvrage aux travailleurs : la date de remise, la quantité, la nature de chaque article, la nature de l'ouvrage, le nom du travailleur et le numéro d'ordre prévu par l'article R. 721-2 ;
  • A la livraison de l'ouvrage par les travailleurs : la date de la livraison.

Le ou les registres de cette comptabilité sont tenus à la disposition de l'inspecteur du travail et de la main d'oeuvre.

Le directeur départemental du travail et de la main d'oeuvre peut demander au service des enquêtes économiques un contrôle de cette comptabilité.

retour haut ^

Art. R. 721-4. Sous réserve de l'application de l'article de l'article L. 125-2 (2°), la responsabilité du travailleur à domicile pour l'application, à l'auxilliaire dont il utilise le concours, de l'ensemble des dispositions législatives et règlementaires applicables aux salariés, est celle d'un donneur d'ouvrage vis-à-vis d'un travailleur à domicile ou celle d'un chef d'entreprise industrielle vis-à-vis d'un ouvrier en atelier suivant que l'auxilliaire est occupé à son propre domicile ou à celui du travailleur à domicile.

retour haut ^

 

Section II : Contrat de travail

Art. R. 721-5. Pour l'application aux travailleurs à domicile liés par un contrat de travail à durée indéterminée des dispositions des articles L. 122-4, L. 122-5 et L. 122-12 à L. 122-14-11 relatives au préavis, l'indemnité due, sauf rupture pour faute grave, en cas d'inobservation du préavis, est calculée sur la moyenne des salaires des 6 mois précédant la rupture du contrat.

Cette disposition n'est applicable qu'à défaut de modalités différentes prévues par une convention collective du travail.

retour haut ^

Section III : Salaires

Art. R. 721-6. Le préfet nomme les membres de la commission prévue à l'article L.721-11. La composition de la commission départementale prévue à l'article L. 721-11 peut varier, d'une part, selon la nature des travaux pour lesquels elle est consultée, d'autre part, pour une même branche d'activité, selon qu'elle est appelée à émettre un avis sur les temps d'exécution des travaux ou sur les salaires et les frais d'atelier.

retour haut ^

Art. R. 721-7. Les arrêtés préfectoraux prévus aux articles L. 721-11, L. 721-12 et L. 721-15 sont publiés dans le délai d'un mois au maximum après la date à laquelle ils ont été pris et sont insérés au recueil des actes administratifs du département.

A l'expiration du délai d'un jour franc à compter de leur publication au chef-lieu du département, ces arrêtés sont applicables dans l'étendue du département ou de la circonscription qu'ils concernent.

Les arrêtés ministériels prévus aux articles L. 721-11, L. 721-12 et L. 721-15 sont publiés au journal officiel.

retour haut ^

Art. R. 721-8. Pour apprécier si un donneur d'ouvrage doit verser à un travailleur à domicile les majorations pour heures supplémentaires prévues à l'article L. 721-16, il est tenu compte :

  • a/ Des temps d'exécution résultant de la convention collective de travail étendue ou, à défaut, de l'arrêté préfectoral ou ministériel pris en application des articles L. 721-11 et L. 721-13 ;
  • b/ Le cas échéant, des concours auxquels le travailleur à domicile a recouru conformément à l'article L. 721-1 (2°).

Pour l'application desdites majorations sont considérés comme jours ouvrables les jours de la semaine autres que les dimanches et les jours de fêtes légales.

Dans le cas d'éxécution d'heures supplémentaires, le pourcentage correspondant aux frais d'atelier porte sur le tarif normal, à l'exclusion de la majoration appliquée au titre des heures supplémentaires.

retour haut ^

Art. R. 721-9. Les temps d'exécution des travaux à domicile, les prix de façon ou les salaires applicables à ces travaux et les frais d'ateliers et frais accessoires doivent être affichés en permanence par tout donneur d'ouvrage dans les locaux d'attente ainsi que dans ceux où s'effectuent la remise au travailleur des matières premières ou objets et la réception des articles après exécution. Cette disposition ne s'applique pas au domicile privé des travailleurs, lorsque la remise de ces matières premières ou objets et la réception des marchandises y sont effectuées par les soins des donneurs d'ouvrages ou de leurs intermédiaires.

Le préfet peut, en outre, décider l'affichage dans les mairies des communes intéressées des dispositions réglementaires relatives aux temps d'exécution, aux prix de façon, aux frais d'atelier et frais accessoires ainsi que la remise d'un extrait de ces dispositions à chaque travailleur à domicile de la profession.

retour haut ^

SECTION IV : Règlement des litiges

ART. R. 721-10. Le conseil de prud'hommes ou, à défaut, le tribunal d'instance est compétent pour connaître des litiges relatifs à la rémunération des travailleurs à domicile et notamment pour redresser tous comptes faisant ressortir des tarifs inférieurs au tarif minimum défini à l'article L. 721-9.

La différence constatée en moins entre le salaire effectivement versé et celui qui aurait dû l'être doit être payée au travailleur sans préjudice de l'indemnité à laquelle le donneur d'ouvrage pourra être condamné.

retour haut ^

Art. R. 721-11. A l'occasion de tout différend portant sur la rémunération d'un travailleur exécutant des travaux à domicile, le conseil de prud'hommes ou, à défaut, le tribunal d'instance rend public par affichage à la porte du prétoire le tarif d'espèce résultant du jugement.

Tout intéressé et tout groupement professionnel sont autorisés à prendre sans frais copie de ces salaires, au secrétariat du conseil de prud'hommes ou au greffe du tribunal d'instance, et à les publier.

retour haut ^

Section V : Dispositions spéciales à l'agriculture

Art. R. 721-12. Les dispositions des articles R. 721-1, R. 721-2 et R. 721-3 ne sont pas opposables aux chefs d'établissements agricoles qui font occasionnellement effectuer à domicile un travail de courte durée.

retour haut ^

Section VI : Hygiène et sécurité

Art. R. 721-13. Les chefs d'établissement, directeurs, gérants ou préposés qui font exécuter à domicile des travaux compris dans un arrêté pris en exécution de l'article L. 721-22 sont tenus de mentionner la nature exacte des travaux dans la déclaration qu'ils doivent adresser à l'inspecteur du travail.

retour haut ^

Art. R. 721-14. Le délai minimum d'exécution de la mise en demeure prévue par l'article L. 721-22, 3e alinéa, est fixé à quinze jours.

retour haut ^

 

<< Page précédente                                                    Autres activités à domicile >>

 

 

 
 Copyright © Travail-a-domicile.net
Pour tout commentaire sur ce site, contactez notre webmaster | Important : consultez notre avertissement légal
Copyright © Travail-a-domicile.net • Textes Déposés Leg. n° 569005 / 587B
Tous droits réservés Déclaration CNIL n°1086057