Travail a domicile & teletravail
TELE-TRADUCTEURS ET TELE-TRADUCTRICES A DOMICILE 
activités à la maison
emploi à domicile
travail chez soi
Travail a domicile } Activites } Traducteurs / traductrices a domicile

 

[Télétravail
& Travail à Domicile]

Situation actuelle 
Généralités
Aptitudes requises
 Votre domicile 
Exercer chez soi ?
Aménagement

[Indépendant à domicile]

Bien choisir son statut 

Micro-entreprise

Régime fiscal
Commerçant / artisan
Bien démarrer  

[Salarié à domicile]

Cas particuliers

Etat des lieux

[Recherche d'emplois]

Technique 
Recherche sur le net 


 

 

 

 



 TRADUCTEUR, TRADUCTRICE A DOMICILE 

A vec l'Europe et la mondialisation, la demande de traductions est en forte hausse durant ces dernières années. Cette activité n'est certes pas nouvelle, mais internet et les courriers électroniques ont apporté une souplesse indéniable à l'exercice de cette profession : on parle désormais de télé-traduction à domicile...
Découvrez ci-dessous toutes les informations de ce métier tout particulièrement adapté à internet et au travail chez soi...

Activité >>
Catégories >>
Tendances >>
Compétences >>
Equipement >>
Recherche d'activités >>
Statuts >>
Tarifs >>
Informations utiles >>

Votre activité consiste à traduire une grande diversité de documents. Ces documents peuvent être :

  • des dossiers, des rapports annuels, des comptes rendus de séminaire,
  • des manuels d'utilisation technique (informatique, logiciels, appareils...)
  • des documents commerciaux (brochures publicitaires, journaux internes, plaquettes commerciales...)
  • des sites webs pour l'adaptation dans une langue étrangère (souvent la version anglaise),
  • des ouvrages (guides, romans, albums de photos avec légendes...).
  • des documents spécialisés médicaux, techniques, juridiques : nécessité d'avoir des dictionnaires extrêmement pointus et une certaine connaissance dans les domaines concernés.
  • des CV et lettres de motivations
  • de l'interprétariat en différé (bande audio, vidéo à retranscrire) ou de l'interprétariat en simultané (possibilité de déplacement hors de votre domicile).

Catégories de traducteurs

On peut classer les traducteurs en 3 grandes catégories :

- Catégorie A, le traducteur polyvalent : s'occupe de textes classiques, documentation générale, sans spécificité particulière.
- Catégorie B, le traducteur littéraire : traduction axée sur les oeuvres littéraires écrites en langues étrangères.
- Catégorie C, le traducteur technique : spécialiste dans l'un (ou plusieurs) des 25 domaines édictés par la Société Francaise des Traducteurs..

Tendances actuelles

Les demandes de travaux de traduction sont en relation bien entendu avec les évolutions économiques et les échanges commerciaux avec l'étranger. Si le commerce se développe entre 2 pays, et il y a fort à parier que la prestation des traducteurs sera grandement sollicitée. Voici ci-dessous le panorama des tendances des langues dans le marché de la traduction :

> Les langues indo-européennes

- L'anglais, italien, espagnol et portugais : stable
ces langues connaissent les plus gros volumes de demandes mais ce sont aussi celles où l'offre de professionnels de la traduction est la plus prolifique d'où une concurrence plus directe.
- l'allemand : en hausse : c'est aussi la langue utilisée dans les rapports commerciaux avec beaucoup de pays de l'Est.
- le roumain : en hausse : langue d'origine latine avec des emprunts ultérieurs hongrois, slaves, turcs, albanais...
- le néerlandais, flamand : stable : langue germanique parlé au Pays bas et en Belgique.

> Les langues Slaves : en hausse

- Le russe, Le tchèque, le polonais : les langues des pays de l'est connaissent actuellement une regain d'intérêt. Emergence également de langues secondaires comme le slovaque, l'ukrainien, le Letton...
Les langues slaves les moins traduites restent le bulgare, le slovaque, le serbe...

> Les langues finno-ougriennes : en hausse

- Principalement la langue ougrienne comme le hongrois, l'estonien et la langue finnoise comme le finlandais...

> Les langues dites "orientales"

- l'Arabe : en baisse : ralentissement des échanges avec la France depuis la guerre du Golfe et les attentats...
- Le Coréen, le Chinois (chinois-pop / chinois Taiwan), le Thaî, l'hindi et le Japonais : en forte hausse : surtout pour la traduction de brevets techniques, de manuels, de logiciels. La demande existe mais l'offre de traducteurs est réduite. Précisons que la traduction de ces langues nécessite l'équipement de logiciels de traitement de texte adapté aux caractères.

> l'hébreux (langue sémitique parlé en Israël), le grec, le Turc : en baisse.

> les langues scandinaves (suédois, danois, norvégien...) : en hausse : les langues des pays nordiques comme le suédois sont promis a un bel avenir dans la traduction.

 

Compétences & qualités à posséder

- bien entendu, une très bonne connaissance de la langue à traduire (langue source) : maîtriser une langue étrangère dans ses moindres finesses. Une formation en langue est très utile mais pas obligatoirement indispensable : beaucoup de personnes pratiquent couramment 2 langues (double nationalité,...) voir plusieurs. Pourquoi ne pas utiliser cet avantage pour exercer ce métier à domicile en commençant par de courts documents et des petits textes ?

Une petite réserve cependant : bien que cette profession ne soit pas réellement règlementée, la traduction est un véritable métier et le traducteur est un professionnel engagé, compétent, spécialisé et responsable qui se perfectionne sans cesse.

- Une parfaite maîtrise dans la langue de rédaction (langue cible) : en outre, savoir rédiger correctement un texte en Français.

En ce qui concerne le traducteur littéraire, des notions littéraires sont à développer : nécessité de savoir marier son activité de linguiste à celui de l'écrivain. Donner un sens et un relief au texte traduit, sans pour autant trahir l'auteur.

- à l'inverse, en traduction technique, les qualités d'écriture de l'écrivain sont moins importantes que les connaissances techniques et linguistiques.

Gage de qualité et règle professionnelle dans le milieu de la traduction : traduire un texte uniquement dans la langue où vous maîtrisez le plus la complexité et toutes les finesses : votre langue maternelle c'est-à-dire la langue du pays où vous êtes né. Généralement, le traducteur déchiffre et comprend aisément sa seconde langue, mais il ne sait bien rédiger que dans sa langue maternelle. Traduire un document dans votre seconde langue pourrait se révéler hasardeux et manquer de précision... et vous causer du tort pour votre avenir dans la traduction. On parle de langue source pour la deuxième langue et de langue cible pour la langue maternelle. Soigner ses traductions est impératif et c'est le sérieux de vos travaux qui déboucheront sur de nouvelles commandes. Car le milieu de la traduction est un milieu ou le bouche à oreille fonctionne remarquablement bien et si vous effectuez un travail de qualité, vous n'aurez aucun mal à constituer un solide réseau de clients.

 

Equipement & organisation de la prestation

La traduction à domicile est une activité remarquablement adaptée au télétravail : vous pouvez rechercher des traductions à faire, les réaliser chez vous et les envoyer par e-mail à votre donneur d'ouvrage : vous travaillez à distance, ce serait dommage de ne pas en profiter.

En ce qui concerne le matériel, un ordinateur et une connexion internet suffisent. Généralement, 'Word' (ou similaire) est le logiciel le plus répandu pour ce type de travail : vous prendrez donc soin d'envoyer le document par e-mail en "fichier joint"/"pièce jointe". Les formats communément acceptés dans le milieu de la traduction sont : .txt, .doc, .rtf, .wlp.

Pour les pages webs, le format traduit en .htm / .html est en train de se développer mais il faudra alors vous équiper d'un éditeur HTML (dreamweaver par exemple). Le format HTML ne gère pas le texte normalement et génère un code de caractère particulier pour les accents par exemple. (ex. la lettre "é" s'inscrit "&eacute" en langage HTML). Bien évidemment votre éditeur html vous retranscrit tout cela automatiquement : vous n'avez donc plus qu'à vous concentrer sur la traduction proprement dite.

Dans le cas des traductions techniques, les dictionnaires spécialisés sont impératifs pour finaliser une traduction professionnelle. Sur les-dictionnaires.com, annuaire des dictionnaires en ligne pour une première recherche de dictionnaires spécialisés, dictionnaires multilingues en ligne....

Plus professionnel : sur Dicoland.com vous pourrez commander en ligne le ou les dictionnaires se rapportant précisémment à votre spécialisation.

Il peut être également utile de demander à votre client le n°de téléphone d'un spécialiste du domaine concerné en cas d'hésitation. Bien entendu, le téléphone est utilisé ponctuellement pour fixer les travaux de départ, les grandes lignes directrices et régler les petits problèmes.

Un client est intéressé ? Rien de plus simple : l'organisation technique de l'activité se déroule en 3 étapes :

1/ Le commanditaire vous envoie un e-mail avec le texte à traduire en pièce jointe ou une description technique de la tâche à accomplir (nb de mots, nb de pages, type de document, degré de difficulté du texte à traduire, délai accordé...).

2/ Suite à la demande, vous retournez un devis par e-mail.

3/ Si la commande est validée par votre client :

- il vous envoie par e-mail un fichier joint le document à traduire ou si il s'agit d'un document non virtuel / non numérisé, par courrier postal à votre adresse ou encore dans le cas particulier d'un site web, l'URL du site à traduire.
- vous effectuez réellement la traduction chez vous,
- que vous lui faîtes parvenir via le courrier électronique également en fichier joint (ou par la poste si absence d'e-mail).

Pour votre travail de traduction effectif, des logiciels existent désormais pour vous venir en aide. L'un des meilleurs de sa catégorie : le logiciel Reverso-PRO. Un plus non négligeable, Reverso est un logiciel de traduction haute performance pour les utilisateurs individuels et professionnels. En quelques secondes, vous obtenez la traduction désirée, sans même quitter Word, Internet Explorer, PowerPoint ou Outlook ! Reverso peut traiter les documents de tout type et de toute taille, en conservant la mise en page. L'avis de la Fnac : quelque soit votre niveau de langue, vous pouvez traduire tous vos documents de façon très simple et très rapide directement de votre application. Expert, vous gagnez du temps, débutant, vous pouvez enfin communiquer avec le monde. A la vitesse d’une page par seconde, c’est un autre univers qui s’offre à vous.

  • Cliquez sur ce lien et testez reverso directement en ligne
  • Vous pouvez également commander en ligne ce logiciel et le recevoir chez vous en cliquant sur notre partenaire FNAC ci-dessous :

Le logiciel de traduction Reverso-PRO >>

Il va de soi qu'une traduction automatisée ne peut remplacer la traduction humaine traditionnelle.


Ou trouver de l'activité et des employeurs ?

Les demandes des sociétés restent très soutenues voir en croissance ce qui paraît normal avec les échanges internationaux grandissants : l'activité de traduction de texte n'est donc pas prête de se tarir. Une astuce, si vous vous lancez et que vous n'êtes pas encore bien connu dans le milieu : proposez des essais gratuits. Sachez qu'une traduction non rémunérée d'une page est souvent exigée pour juger de votre travail (surtout pour la traduction littéraire mais pas seulement). Constituez vous également un press-book de vos travaux réalisés (une à quelques pages de traductions pour chaque, avec le modèle de départ).

Démarchez en priorité :

- pour la traduction de texte littéraire : directement les maisons d'éditions de votre région mais pas uniquement : repérer, grâce à internet, celles qui sont implantées sur toute la France voir à l'étranger. Préparez un e-mail de candidature spontanée et envoyez leur par l'intermédiaire de la page 'contact' de leur site. Intéressez vous aux sociétés qui viennent tout juste de se monter. Les romans, les essais sans négliger les maisons d'édition spécialisés dans les guides et autres manuels pratiques. Pour les romans, vous serez mis en contact avec l'auteur pour finaliser au mieux la traduction. Inconvénient : Les romanciers peuvent être très maniaques sur les détails puisqu'il s'agit d'une oeuvre artistique. En revanche, si vous avez contenté votre romancier, que vous avez su adapter avec talent son univers et si vous avez un bon contact, il vous restera fidèle pour la traduction des romans suivants. La rémunération du traducteur littéraire est le plus souvent calculée à la page traduite.

- pour la traduction de site web : à l'heure actuelle, un nouveau débouché s'offre à la traduction : la traduction de site web (et aussi par extension la traduction multimédia : CD-Rom, logiciels...). C'est tout à fait normal : internet est un média sans frontière et les pages webs peuvent être vues aussi bien en France qu'à l'étranger. Contactez directement par mail les sites de sociétés importantes qui ne disposent pas de version anglaise de leur site. Vous pouvez également contacter les agences de graphistes, les imprimeries, les web agency (agences s'occupant de la mise en place de sites).

- pour la traduction technique : localement, visez les PME que vous pouvez contacter directement : elles ont souvent une partie de leur production réservée à l'export et n'ont pas à disposition le personnel compétent : d'où la nécessité de traducteurs indépendants. Egalement, les sociétés importatrices de produits (manuels et notices d'utilisation) et les sociétés qui s'implantent à l'étranger. On observe une hausse importante de la demande de traduction dans les P.M.E.

- contactez également les sociétés d'édition spécialisées dans un domaine pointu, les laboratoires pharmaceutiques / chimiques...

- n'hésitez pas non plus à joindre les grandes entreprises industrielles qui sont en relation avec des pays étrangers, celles qui ont des filiales implantées dans le monde entier, les entreprises d'import-export pour des rapports, des notices d'appareils : elles font souvent appel à des traducteurs travaillant à domicile. Contact avec la Chambre de Commerce de votre région.

- les entreprises étrangères qui s'implantent dans votre région : assistance, démarchage administratif et commerciale...

- Les structures en relation avec l'international : des organismes renommés comme l'UNESCO, l'ONU, la CEE, gros demandeurs de traductions sans oublier les ambassades, les consulats, et autres offices du tourisme. Pour répondre au délai ou à de volumineux inhabituels rapports, l'aide extérieure est souvent envisagée.

- les sociétés de service de traduction, les agences de traduction professionnelle : elles embauchent des salariés à plein temps ou temps partiel mais elles peuvent également faire appel à vos services en période surchargée de travail. Si vous faîtes un travail de qualité, elles conserveront précieusement vos coordonnées pour faire face aux irrégularités de la quantité de travaux qu'elles reçoivent. Vous trouverez les agences de traduction de votre région ainsi que des groupements de traducteurs sur les pages jaunes à "traducteurs / interprètes". Inconvénient, les agences de traduction se rémunère sur votre travail mais l'avantage est qu'elles peuvent vous amener rapidement une base régulière et stable de travail et une rémunération souvent salariale.

- tentez votre chance également du côté des grands médias comme cinéma et de la télévision pour l'adaptation de dialogues (en vue d'être joués par des acteurs ou en sous-titre pour les V.O. de films). La rémunération y est plus importante que dans l'édition. N'oubliez pas la presse et ses traductions de journaux et magazines, articles traduits de l'américain pour des revues Françaises... Beaucoup de magazines par exemple, font une double rédaction en anglais pour diffuser leurs revues à l'international. Pensez à les contacter...

-Pensez également aux sociétés de communication, aux festivals...

- si vous savez réaliser un site web : il est également très utile d'exposer sur le net vos talents et les services que vous proposez ainsi que vos tarifs et disponibilités. Vous pouvez alors envoyer dans vos courriers électroniques de prospection, un lien hypertexte menant à votre site : cela rassurera vos clients potentiels tout en professionnalisant votre activité. Un site web est la publicité virtuelle idéale pour promouvoir votre activité de traduction !

Vous cherchez un emploi dans le domaine de la traduction ?
Utilisez
le métamoteur de recherche >>

 

Statut du Traducteur à Domicile

2 cas de figure :

Soit vous êtes salarié à domicile : vous recevez mensuellement un salaire (souvent en provenance des agences de traduction ou des grosses entreprises industrielles en constante relation avec l'étranger). Si vous êtes spécialisé dans un secteur précis en plus de la langue, vous pouvez intéressé fortement les sociétés de ce secteur particulier : vous avez de grandes chances de devenir alors un "traducteur maison" et être ainsi salarié à plein temps de l'entreprise.

Soit les sociétés vous rémunèrent sous la forme d'honoraire. Il vous faut alors vous déclarer en tant que profession libérale (statut de l'entrepreneur individuel). Une grande majorité des traducteurs oeuvrent en effet en indépendant et sont rémunérés :

- au signe (comptabilisation des lettres ainsi que les espaces entre les mots), on parle ainsi de feuillet de 1 500 signes,
- au mot, à la ligne ou à la page,
- et plus rarement : par un pourcentage perçu sur les ventes des ouvrages traduits (par exemple de 0,5% à 2 % si les recettes commerciales passent un certain niveau). On parle alors de droits d'auteurs. Concerne surtout les livres romanesques, les essais écrits par des écrivains dits "littéraires"...

Tarifs pratiqués

En règle général, les honoraires se fixent "au mot" traduit :

  • en prestation de traduction : entre 0,10 et 0,25 € H.T. le mot (en moyenne 0,15 €),
  • en relecture : entre 0,02 et 0.06 € le mot.

Les tarifs dépendent :

  • De la langue dont vous êtes expert : beaucoup maîtrisent l'anglais, mais ceux connaissant le chinois ou le japonais, par exemple, se font plus rare, sont bien entendu plus recherchés et donc quelquefois mieux rémunérés.
  • Du type de traduction : la traduction technique étant la plus rentable (jusqu'à 0,25 € le mot). Le monde de l'édition paie moins : exemple pour l'anglais la facturation au feuillet (1500 signes) oscille entre 10 et 30 €.
  • Du délai, l'urgence du texte à traiter peut avoir une incidence sur le coût de la facturation.
  • De la négociation en direct ou de la notion d'intermédiaire : par exemple les agences de traduction prennent leurs commissions au passage, ce qui représentent plus de la moitié de la recette : le reversement ne s'évalue plus qu'autour de 0,08 € le mot. Négociez directement avec les sociétés est bien entendu plus rémunérateur.

Informations utiles

Fondée en 1976 par quelques dirigeants d'entreprises de traduction, pour promouvoir l'image de la profession, la C.N.E.T. a l'objectif de faire reconnaître les entreprises de traduction comme de véritables entités économiques, responsables, dynamiques et aujourd'hui indispensables. En définissant les conditions d'exercice par la mise en place d'une déontologie, elle a participé à la structuration du secteur de la traduction. Elle est également l'unique représentante de la profession auprès des instances publiques. Vous pouvez adhérer à la C.N.E.T. en adressant votre demande au siège social :

Chambre Nationale des Entreprises de Traduction
10, Terrasse Bellini
92 806 PUTEAUX CEDEX

Site web : cnetfrance.org

**

F.I.T.
La Fédération Internationale des Traducteurs
Siège social : 63, rue la Fontaine
75 016 PARIS

Site web : fit-ift.org

 

<< Page précédente                                                                  D'autres activités à domicile >>


 Copyright © Travail-a-domicile.net
Pour tout commentaire sur ce site, contactez notre webmaster | Important : consultez notre avertissement légal
Copyright © Travail-a-domicile.net • Textes Déposés Leg. n° 569005 / 587B
Tous droits réservés Déclaration CNIL n°1086057